Angers
contact@vanessaremignon.com

Les 6 meilleures façons de rater sa reconversion professionnelle

Les 6 meilleures façons de rater sa reconversion professionnelle

comment rater sa reconversion professionnelle

En France, durant la crise sanitaire, près d’1 actif sur 2 a envisagé, initié ou réalisé une reconversion professionnelle (49%) selon une étude @BVA_France

Alors même que la reconversion professionnelle est considérée comme une « prise de risque »et malgré un contexte incertain et inconnu, ils ont été nombreux à exprimer leur désir de se réinventer professionnellement.

Malheureusement, toutes les reconversions engagées ne seront pas des réussites.

Selon une étude précédente menée par le site nouvelleviepro, 2% des personnes reconverties n’obtiennent pas la réussite espérée.

La réponse principale ? Le manque de revenus… 

Alors quelles sont les raisons qui conduisent à l’échec ? Bien  souvent, c’est le fruit d’une réflexion mal menée ou d’un projet mal structuré ou d’un manque de connaissances, de compétences.

Dans ce nouvel épisode, je partage avec toi les 6 meilleures façons (+1 bonus) de rater sa reconversion professionnelle… Pour que si tu te plantes, tu ne puisses pas te dire « je ne savais pas ! »

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes :

– Spotify

Anchor

– Google Podcast

Youtube

 

1) La reconversion pro n’est pas adaptée à tout le monde⠀

Ce n’est pas une solution à tous les problèmes : un patron con, des collègues toxiques, des horaires trop rigides…

Parfois, il suffit juste d’apporter quelques judicieux changements pour transformer son monde. Mais croire que tout est la faute des autres est une hérésie.

⠀D’où l’importante de bien comprendre pourquoi le mal-être est venu taper à sa porte.

Certaines personnes choisissent de changer de métier, de se former à d’autres compétences pour fuir une situation et même fuir une réalité comme fuir le salariat par exemple sans vraiment comprendre d’où vient le mal-être.

2) Suivre sa passion ou se contenter de suivre sa passion

La passion est un piège.

Nous avons tous à un moment donné dans notre réflexion entendu le fameux conseil du « tu n’as qu’à suivre ta passion ».

Déjà, nous sommes une grande majorité d’êtres humains à ne pas avoir de passion. Ce qui peut générer un stress ou de la culpabilité. On se dit qu’il faut absolument que l’on trouve notre passion sinon on est foutu !

La passion n’est aucunement un gage d’épanouissement et d’accomplissement.

En revanche, l’expression de soi, de ses potentiels et talents est la véritable voie de l’épanouissement.

Ce n’est qu’en découvrant qui l’on est que l’on débloque notre véritable carrière.

La passion vient après.

3) Partir bille en tête

L’urgence et l’impatience nous font souvent prendre des décisions irréfléchies : une démission, l’inscription à une formation sans réel projet derrière, suivre les avis et les recommandations des proches, se former à un métier dont on n’a même pas idée du quotidien, se lancer sans vérifier la viabilité de son projet…

Bref se lancer sans réelle stratégie, structure, préparation… est une erreur.

Se reconvertir, c’est aussi faire le seuil d’une situation socio-professionnelle, d’une identité, de repères… cela ne se fait pas en un claquement doigt.

Une reconversion est un processus qui de la réflexion et de l’exploration. A défaut, c’est prendre le risque de choisir la facilité et de passer à côté de l’essentiel.

4) Suivre un projet raisonné et raisonnable⠀

C’est le résultat qui ressort de la plupart des bilan des compétences. Le hic ? La motivation, l’enthousiasme et le coeur n’y sont pas.

Choisir une reconversion bien ficelée, c’est prendre le risque d’aller à la rencontre de soi, de ses désirs profonds, de ce qui nous fait vibrer.

Choisir une reconversion raisonnée et raisonnable, c’est prendre le risque de passer à côté de soi.

Nous mentalisons trop nos actions et nos choix. Or, le mental n’a pas sa place. Son rôle est d’analyser, de structurer, de récolter des données/des informations.

Nos choix et nos actions doivent venir du corps, d’une impulsion du coeur.

Lorsqu’il s’agit de son épanouissement et de son accomplissement, la raison n’a pas sa place. Seuls les choix du coeur ont leur importance. Encore faut-il se connaître profondément et savoir ce que l’on veut vraiment, ce que l’on désire créer, accomplir ou atteindre.

5) Ne pas prendre conscience que l’on est avant tout entrepreneur pour celles et ceux qui souhaitent passer du salariat à l’entrepreneuriat.

C’est l’erreur que j’ai faite et je vois beaucoup de personnes  tombées dans le piège.

C’est normal !

Nous avons un nouveau projet, quelque chose qui nous anime, nous fait vibrer. Il y a l’excitation de la nouveauté. Alors on porte toute notre attention sur ce nouveau métier de coeur en oubliant l’essentiel, c’est-à-dire le fait que l’on soit avant tout, des futur·e·s entrepreneur·e·s.

6) Croire que demander de l’aide est une faiblesse

Etre autonome est une grande qualité. On se dit qu’on va se débrouiller seule et qu’on va y arriver. Certaines personnes y arriveront. Mais lorsqu’on se trouve bloquée, faire appel à une aide extérieur est le meilleur moyen de se donner les chances de réussir. Ce n’est pas faire preuve de faiblesse mais bien d’intelligence.

7) Remettre son destin entre les mains de tests ou de l’intelligence artificielle

J’aime les tests. Je trouve cela fun… mais c’est surtout que je suis guidée, dans mon mode de fonctionnement, par le recherche de LA vérité…. La vérité ultime.

Le problème des tests, c’est qu’ils peuvent avoir tendance à nous mettre dans des cases. Il est donc important d’être vigilant·e dans le choix des tests. Et par nature, nos réponses sont de toutes les façons biaisées. Pourquoi ? Parce que nous répondons aux questions en fonction de ce que l’image que l’on perçoit de nous, de l’idée que l’on se fait de qui l’on est (ou de qui l’on devrait être) et non en fonction de notre MOI véritable.

Cependant, ils sont intéressants car ils peuvent nous donner une orientation.

Tu es cadre, manager et ton JOB ne te convient plus ? Tu es déterminé·e à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Je t’invite à réserver dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.

👉 Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

TON MINI-COURS OFFERT

 

Créer l’entreprise à impact positif alignée sur ta mission de vie pour plus de sens, de plaisir, d’impact et d’abondance.