Angers
contact@vanessaremignon.com

Comment rebondir après une reconversion professionnelle ratée ?

Comment rebondir après une reconversion professionnelle ratée ?

Reconversion professionnelle ratée : comment rebondir ?

La semaine dernière, j’ai partagé avec toi les 6 meilleures façons + 1 bonus de rater sa reconversion professionnelle.

Pour certaines d’entre vous, aujourd’hui, vous en êtes peut-être à une énième réflexion après une ou plusieurs reconversions.

Alors comment rebondir lorsqu’on a planté sa reconversion professionnelle ?

Comment rebondir lorsqu’on a le sentiment d’avoir échoué sa reconversion professionnelle ?

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes :

– Spotify

Anchor

– Google Podcast

Youtube

 

1) Comprendre pourquoi il y a échec

Prendre un temps de debrief avec soi et même plus que cela, c’est prendre le temps de plonger à l’intérieur de soi pour analyser et comprendre… Pourquoi en suis-je arrivé·e là ? Quels ont été mes choix ? Quelles sont les pensées et même les croyances qui m’ont amené à ce résultat ? 

On passe inéluctablement par la case « courbe de changement » de la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross que j’explique en détails au sein de REVELATION.

Au lieu de passer son temps à se morfondre, il est indispensable d’aller regarder de plus près nos croyances et nos pensées. L’échec n’est jamais la conséquence d’une situation ou d’un contexte. 

Il peut avoir une influence mais on a grandement notre part de responsabilité.

Donc qu’est-ce qui, dans notre mode de penser et de fonctionnement a contribué à cet échec ?

Est-ce qu’on s’est lancé dans un projet qui nous trottait depuis plusieurs années et finalement, on s’est rendu compte que ce n’était pas fait pour nous ?

Est-ce qu’on s’est lancé dans un commerce sans vraiment prendre la mesure de la réalité ? Je pense notamment aux personnes qui viennent me voir et qui me disent « j’aimerais bien ouvrir une petite boutique ou une maison d’hôte, un gîte »… Sur le papier, cela peut être séduisant. Mais dans la réalité ? Etre au contact d’une clientèle, gérer la paperasse, être en lien avec des fournisseurs, faire le nettoyage etc… Est-ce que tous les paramètres ont été pris en compte ? Certaines reconversions professionnelles sont des échecs car l’étape « je teste à petite échelle » ou « je vérifie que mon idéal match avec la réalité » n’a pas été faite.

>> Exemple de Livr’O thé.

Ou est-ce que le changement de carrière a été fait dans la précipitation, sans réelle réflexion ni préparation ?

Une fois que l’audit a été fait, que le diagnostic est posé, place à l’avenir.

2) Identifier de nouvelles possibilités

Pour cela, il est indispensable de comprendre qui l’on est et savoir où l’on souhaite aller (ce que l’on veut vraiment !). S’il y a eu échec, c’est ce que ce travail n’a pas été fait ou du moins, pas en profondeur, de façon structurée.

Répondre à la question « qui suis-je ? » n’est pas une évidence pour tout le monde.

On s’accroche bien souvent à une identité, ce qui crée une certaine tension lorsqu’on comprend et intègre qu’un travail sur soi est essentiel. D’ailleurs, tout le monde ne sera pas prêt à le faire. Car souvent nous nous identifions à nos statuts, à nos rôles sociaux… Je suis Directrice Marketing… Je suis Responsable des Ressources Humaines… Je suis notaire.

Je me souviens parfaitement lorsque j’étais en poste, lorsqu’au téléphone je me présentais comme étant le RRH du groupe. Quelle fierté ! Mais le jour où j’ai envoyé valsé tout de ceci, quelle était mon identité ? Un truc hybride entre en transition professionnelle, en création d’entreprise et mère au foyer. Quelle était mon identité à ce moment là ?

Le deuil fait partie du chemin. Et cela peut prendre plus ou moins de temps.

On est dans une sorte de zone où on est en train de fermer une page ou un chapitre de notre vie tout en se tournant vers un avenir qui peut être très flou ou dont les contours ne sont pas encore très clairs.

3) S’entourer des bonnes personnes

Vivre un échec n’est jamais agréable. Même s’il est essentiel d’y voir une possibilité de progrès, d’évolution, la pilule peut être difficile à avaler.

S’isoler pour un temps, oui. Cela peut être une opportunité de s’intérioriser davantage, d’être à l’écoute de notre intuition. Mais ensuite, il est important de connecter avec les bonnes personnes.

On peut alors échanger avec des proches en qui nous avons pleinement confiance. Des personnes positives, optimistes qui sauront être une oreille attentive et bienveillante et qui aideront à nous remettre en selle.

Cela peut être aussi de faire appel à un coach spécialisé en reconversion professionnel pour faire un travail en profondeur et être guidé.e de façon méthodique et structurée.

4) Se lancer

On a pris du temps pour soi, on a fait le bilan, on a tiré des leçons, on s’est entouré… Maintenant place à l’action.

Dans ces expériences d’échec, la confiance en soi et l’estime personnelle sont ébranlée. C’est pourquoi, il est important d’agir mais petit pas après petit pas. Inutile de faire le grand écart.

Pour se lancer, inutile d’attendre que tout soit parfait. Vous avez besoin d’énergie et de trouver VOTRE direction, celle qui vous anime, vous fait vibrer et qui vous correspond vraiment.

Peut-être qu’il y a des ajustements à faire sur le projet qui a échoué afin que tu puisses vraiment te sentir comme un poisson dans l’eau.

Peut-être qu’avant votre reconversion professionnelle, le métier que tu occupais te correspondait mais que c’était juste des ajustements ou un changement d’environnement qui aurait été la solution et non une reconversion.

Peut-être que l’échec vécu est circonstancié. Je pense notamment à tous ces entrepreneurs qui se sont lancés avec des lieux physiques, d’accueil du public juste avant la crise sanitaire… Dans ce cas, si le projet te colle vraiment à la peau, qu’il t’anime, il pourrait être opportun de le reconsidérer peut-être sous une autre forme… Après, c’est une histoire de Business Model, de modèle d’affaire.

Peut-être es-tu dans le flou. Ton travail introspectif t’a permis de clarifier qui tu es mais tu n’arrives pas à dessiner ce nouveau projet, à le structurer. Dans ce cas, l’aide d’un professionnel pourra être salvatrice pour t’aider à canaliser tes idées, t’éviter l’éparpillement et structurer ton projet, étape par étape.

Peut-être feras-tu partie de ces personnes qui se réinventent régulièrement au cours de leur vie, qui préfèrent naviguer seules et adopter une philosophie de vie selon laquelle nos échecs ont un sens et ce sont eux qui nous guident sur la bonne voie. Cela demande une sacrée dose de courage mais c’est peut-être, à mon sens, aussi, un mode de fonctionnement. Et ça, c’est ok !

Lorsqu’on est dans l’impasse, que l’on se sent coincé.e ou que la peur de réitérer l’erreur nous assaille, il ne faut pas hésiter à faire appel à une aide extérieure, un·e expert·e qui saura nous guider et nous aider à reconstruire notre confiance et notre estime

Conclusion

Tout échec peut devenir un tremplin vers notre réussite et notre épanouissement si l’on réagit de la bonne façon.

Tu es cadre, manager et ton JOB ne te convient plus ? Tu es déterminé·e à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Je t’invite à réserver dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.
👉 Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

TON MINI-COURS OFFERT

 

Créer l’entreprise à impact positif alignée sur ta mission de vie pour plus de sens, de plaisir, d’impact et d’abondance.