Angers
contact@vanessaremignon.com

Gérer les personnes toxiques au travail : 9 profils à identifier

Créer une entreprise alignée avec sa raison d'être

Gérer les personnes toxiques au travail : 9 profils à identifier

9-profils-de-personnes-toxiques-au-travail

Nous passons une grande partie de notre vie au travail. Lorsque l’ambiance est au beau fixe et que notre emploi participe à notre épanouissement professionnel, cela n’est que plaisir. En revanche,  si on se retrouve à côtoyer des personnes toxiques, nos journées de travail peuvent vite se transformer en cauchemars !

En Europe, 1 salarié sur 5 dénonce un management toxique sur son lieu de travail (Etude menée en 2019 par le groupe américain ADP, menée sur 10 000 salariés dans 8 pays européens). 

Si vous êtes ici à lire cet article, c’est très probablement parce que vous êtes concernée par le sujet, n’est-ce pas ?

Peut-être êtes-vous au quotidien en relation avec cette collègue qui vous fait des remarques déplacées sur votre tenue vestimentaire ou encore ce manager qui n’est jamais satisfait de votre travail et vous rabaisse devant toute votre équipe ?

Cela peut suffire à faire de votre quotidien un enfer : troubles digestifs, blues du dimanche soir, boule au ventre en arrivant le matin au travail…

Et peut-être même que cette personne toxique est, aujourd’hui, à l’origine de votre réflexion sur un possible changement de vie professionnelle, une reconversion professionnelle ?

Ce sont des situations que mes clientes vivent assez souvent. 

Dans cet article, je vous aide à identifier les différentes personnalités des personnes toxiques au travail et je vous donne quelques clés pour gérer ces personnes difficiles.

Comment détecter une personnalité toxique au travail ?

De nos jours, l’expression « personne toxique » est un peu employée à tort et à travers et souvent confondue avec le « pervers narcissique ».

Alors comment savoir si l’on est victime d’un comportement toxique au travail ?

A) Qu’est-ce qu’une personne au comportement toxique ?

En général, le dénominateur commun de toutes les personnalités toxiques est de toujours faire prévaloir leur intérêt personnel en se servant des autres et de leur énergie.

Elles ne conçoivent les relations sociales que d’une seule manière : les autres donnent et elles reçoivent, l’inverse n’étant que rarement vrai.

C’est généralement votre instinct qui vous fait comprendre que quelque chose ne tourne pas rond et que cette relation n’est pas saine.

C’est pourquoi quand on se trouve en présence d’une relation toxique à son travail, on ressent généralement une sensation de malaise, de l’appréhension, du stress.

On se sent dévalorisée et non respectée. Notre estime de soi est détériorée. 

Cela occasionne du mal-être pouvant aller jusqu’à la dépression ou le burn-out, rien que ça !

Il est donc indispensable de ne pas se laisser manipuler et sortir de l’emprise.

B) Patrons ou collègues toxiques, comment agissent-ils ?

Pour arriver à leurs fins, les managers ou collaborateurs toxiques usent en général des mêmes stratagèmes, à savoir  :

  • Un comportement double

Ils adaptent leur comportement à leur interlocuteur.

En général, avec leur hiérarchie, ils vont se montrer avenants alors qu’avec leurs propres collaborateurs ou collègues, ils vont se montrer exécrables et méprisants. 

  • Une communication limitée au strict minimum

Faisant parfois de la rétention d’information, il arrive que leurs demandes ne soient pas très claires et qu’en conséquence on se sente nul et incompétent lorsque le travail réalisé n’a pas donné satisfaction.

  • De l’impolitesse

Les personnalités toxiques ont en général un comportement désagréable. Elles vont avoir tendance à couper la parole de leur interlocuteur, par exemple. 

  • Une humeur changeante

Le manager ou collègue toxique est très souvent imprévisible. On ne sait jamais comment le prendre, s’il sera de bonne humeur ou s’il sera impossible de lui parler. 

Gérer les personnes toxiques au travail : 9 profils types à identifier

Une des clés pour se prémunir de l’influence négative de ces personnalités toxiques est de savoir les repérer et d’adapter sa communication et son comportement à ces personnes.

Nous avons répertorié 5 profils de collègues et 4 profils de managers qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre moral générant ainsi chez vous des pensées négatives et sur le travail de toute une équipe. 

A) Cinq profils de collègues toxiques

1. Le roi des potins

Qui n’a jamais croisé « la commère » de service à la machine à café ?? Ce profil est extrêmement répandu.

Ces personnes se réjouissent du fait de parler des autres et/ou de faire courir des rumeurs, avérées ou non. 

En agissant ainsi, elles ont le sentiment d’être importantes et de représenter une sorte de référence sur tous les petits et gros secrets des salariés de l’entreprise.

Cela peut également être un moyen de faire diversion et détourner l’attention de leurs performances professionnelles parfois peu mirobolantes…

2. La victime

La victime est également un profil de personnalité difficile que l’on retrouve beaucoup dans les entreprises.  

Qui n’a pas déjà eu dans son service un « pauvre » collègue qui a traité au pied levé votre dossier super important lorsque vous avez dû vous absenter pour la varicelle de votre petite dernière ?

Ce collègue ne rate pas une occasion de vous le rappeler, comme s’il vous avait sauvé la vie, au sens littéral du terme…   

On la repère assez facilement puisqu’il s’agit de la personne qui se plaint toujours de tout et de tout le monde, de sa charge de travail, de ses fonctions etc… 

Ce comportement est toxique pour des raisons évidentes : il maintient une atmosphère de négativité nocive qui pèse sur son équipe. 

3. Le compétiteur

Le compétiteur se met toujours en concurrence avec vous. 

Vous venez de remettre un rapport à votre supérieur hiérarchique, le compétiteur s’empressera d’en envoyer également une version « améliorée » selon lui. 

Lors d’une réunion d’équipe, vous proposez un certain nombre de nouvelles idées intéressantes qui ont attiré l’attention de la Direction ? 

Notre compétiteur essaiera de vous court-circuiter en faisant connaître également une liste d’idées plus géniales que les vôtres à votre big boss.

Bref, c’est la surenchère quotidienne.

Et à moyen-long terme, ce comportement peut vous miner et vous démotiver. 

4. Le jaloux

Ce profil est également assez représenté dans les entreprises. 

Le jaloux n’attend qu’un faux pas de votre part pour vous faire trébucher, vous dénigrer ou fomenter un complot à votre insu.

Il arrive même qu’il réussisse à se constituer des alliés pour vous nuire et prendre votre poste ou être promu et devenir votre supérieur. 

Il s’agit d’une situation très désagréable et inconfortable pour celui qui la subit.

En effet, cela peut toucher votre estime personnelle, vous faire douter voire même vous pousser à abandonner vos projets de changement ou d’évolution de poste.

5. Le lunatique

Mais si, vous le connaissez, ce collègue !

Vous savez bien, celui qui arrive au bureau tout content d’avoir passé un excellent week-end et qui d’une minute à l’autre et sans raison apparente, se renferme et vous répond froidement. 

Cette situation est extrêmement difficile à vivre pour les autres collègues du fait de son caractère totalement imprévisible.

 De plus, elle entraîne un sentiment d’insécurité car on ne sait pas vraiment à quoi s’en tenir avec cette personne et si on peut lui faire confiance dans les tâches qu’il doit mener à bien dans son activité professionnelle. 

B) Quatre profils de managers toxiques

Passons maintenant en revue les différentes profils de managers toxiques.

6. Le manipulateur

Le manager manipulateur profite de sa supériorité hiérarchique pour vous utiliser à l’assouvissement de son propre intérêt.

Son but est d’avoir l’ascendant sur vous, en usant de moyens abusifs tels que les menaces voilées, les mensonges par omission ou le chantage « affectif » pour arriver à ses fins. 

7. Le tyran

Ces profils de managers tyranniques qui abusent de leur pouvoir en faisant régner la terreur dans les services font les beaux jours des comédies américaines comme par exemple « Comment tuer son boss » de Seth Gordon.

Pourtant, au quotidien, subir les humeurs et les coups de sang d’un tel supérieur peut s’apparenter à du harcèlement moral ou sexuel qu’il faut absolument dénoncer. 

8. Le patron exigeant

Vous me direz certainement qu’un boss exigeant est un pléonasme.

Effectivement être exigeant n’est pas forcément négatif s’il s’accompagne de politesse, de courtoisie et de remarques constructives.

Le patron exigeant dont il s’agit ici est plus celui qui vous fait refaire un document 20 fois pour un espace en trop ou une virgule, alors que cela n’a pas d’enjeu particulier, par exemple…

Cette situation peut être extrêmement déstabilisante car elle vous infantilise, voire vous humilie et peut donc atteindre votre confiance en vous. 

Là encore, si certaines limites sont dépassées, cela peut s’apparenter à du harcèlement dont il faudra parler avec l’interlocuteur référent désigné par votre entreprise sur ces questions. 

9. Le chefaillon

En règle générale, le chefaillon a certaines caractéristiques reconnaissables.

Souvent parachuté à son poste, au vu de son ancienneté et de ses bons et loyaux services dans son poste précédent, il ne bénéficie pas de qualités de pédagogue et de psychologue que son nouveau poste requiert pourtant.

De fait, pour se créer une légitimité en tant que nouveau manager, il va se montrer extrêmement zélé sur les horaires et les temps de pause et sur vos reportings.

Ce type de management n’est effectivement pas évident au quotidien.

Pourtant il est nécessaire de ne pas entrer en conflit frontal avec ce type de personne.

Au contraire, vous avez tout intérêt à laisser le temps faire son œuvre et montrer que vous êtes tout à fait consciencieux et digne de confiance dans votre travail pour que le chefaillon « lâche un peu la bride » du contrôle. 

Comment communiquer avec des personnes toxiques ou difficiles au travail ?

Nos 4 conseils pour gérer les comportements de collègues ou de supérieurs toxiques

Ce qu’il faut comprendre c’est que vous n’aurez pas le pouvoir de faire changer une personne toxique.

Dès lors, c’est de vous que doit venir le changement.

Vous devez changer votre perception des choses et vous préserver avant tout. 

Voici quelques conseils pour savoir comment se comporter et se protéger d’un collège ou d’un manager toxique :

A) Conseil n° 1 : Prendre soin de soi et de votre énergie

Les personnes toxiques s’apparentent parfois à de véritables prédateurs capables de pomper votre temps, votre énergie et votre capacité de travail. 

Pour éviter de donner prise à ces agissements, faites-en sorte de vivre de la façon la plus saine et positive possible :

  • Ne côtoyez que des gens avec des ondes positives ;
  • Ayez une activité physique et mangez sainement ;
  • Passez d’agréables moments avec votre famille, vos amis…

Plus vous serez dans de bonnes dispositions physiques et psychologiques, moins il sera possible de vous laisser atteindre par les comportements toxiques de vos collègues ou supérieurs hiérarchiques. 

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à lire également l’article « 9 façons de déconnecter du travail pour se ressourcer et retrouver de l’énergie.« 

B) Conseil n° 2 : Ne donner aucune prise aux personnes toxiques

Restez visiblement imperméables aux comportements toxiques, même s’ils vous touchent en réalité. Ne restez pas sous l’emprise de leurs mots.

Il ne faut surtout pas montrer aux personnalités difficiles que leurs mots et leurs agissements nous affectent.

Dites-en le moins possible s’ils vous posent des questions et restez toujours neutre et rationnelle avec eux.

Mieux encore, utilisez la technique de la réponse « à côté ». 

Par exemple, si un de vos collègues vous fait la remarque suivante : « T’aurais pas un peu grossi, non ? »

Répondez : « Sûrement, oui… »

Le tout est de clore la discussion subtilement sans avoir à se justifier ou discuter. 

Vous pouvez rester cordial et positive mais gardez toujours une distance émotionnelle avec eux.  

C) Conseil n° 3 : Ne pas leur accorder de place dans votre esprit

Ne perdez pas votre temps à penser que vous allez réussir à faire changer vos collègues et managers toxiques. 

Dès la fin de votre journée de travail, n’y pensez plus. 

Essayez de ne pas ressasser en boucle la situation, car cela n’arrangera pas votre problème bien au contraire. 

Concentrez-vous sur votre bien-être et votre estime de vous-même. La méditation, une activité sportive, un loisir créatif ou une promenade (en campagne, dans un parc ou en forêt) vous aideront à lâcher le mental.

D) Conseil n°4 : En cas d’abus, se faire aider

Si la situation devient vraiment trop pénible et que cela affecte votre intégrité physique ou mentale, il est impératif de donner l’alerte auprès du Médecin du Travail, de la Direction, de la Direction des Ressources Humaines, des délégués du personnel, du référent harcèlement de votre entreprise etc… 

Ne restez pas seule. Libérez votre parole.

Est-il pertinent de chercher à s’affirmer face à une personne toxique ?

Vous en avez assez de subir, de vous taire, de prendre sur vous, de mettre en place des ruses de sioux pour éviter le collègue ou le manager toxique en question ?

Vous vous dites que vous êtes adulte et que vous allez avoir une bonne discussion franche avec cette personne et mettre cartes sur tables tout en restant factuelle et objective, sans accusations ?

C’est ce que l’on appelle l’assertivité en Programmation Neuro-Linguistique (PNL).

Est-ce une bonne idée ?

Ce qui est sûr, c’est que cela part d’une bonne intention et qu’un échange franc et bienveillant ne peut pas être négatif. 

Cela dépendra bien sûr de la nature de la relation, de votre degré d’agacement, du statut de la personne toxique…

Toutefois, malheureusement c’est la plupart du temps insuffisant à régler la situation…

Le naturel de la personne toxique revient au galop plus ou moins rapidement après la mise au point, ayant pour effet de peser encore plus sur votre moral et votre positivité.

Dans tous les cas, vous avez de la valeur, n’en doutez jamais.

Ne vous remettez jamais en question parce que certaines relations de travail ne sont pas au beau fixe.

Ces difficultés contribuent à votre désir profond de renouveau professionnel ? 

Votre JOB ne vous convient plus et vous êtes déterminée à trouver votre mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réservez dès maintenant votre séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier votre situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser votre rêve et voir si je suis la bonne personne pour vous guider.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.