Angers
contact@vanessaremignon.com

Témoignage de reconversion d’une infirmière

Témoignage de reconversion d’une infirmière

témoignage reconversion professionnelle infirmière

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager le témoignage de reconversion d’une infirmière devenue entrepreneure dans le domaine du Web. Gwendoline est une ancienne infirmière en burn-out professionnel qui s’est lancée dans l’entreprenariat à 100% et en vit depuis plus d’un an.

Bonjour Gwendoline. Peux-tu nous parler de toi et nous raconter qui tu es ?

Bonjour Vanessa. Je suis Gwendoline, j’ai 28 ans. Après le bac, j’ai directement fait des études d’infirmière. En 10 ans de vie professionnelle, je suis passée par le statut d’intérimaire, de fonctionnaire, de cadre dans une société privée et enfin d’auto-entrepreneure. 

J’ai travaillé dans de nombreux services et secteurs dans le domaine médical avant de me reconvertir en tant qu’assistante web / bras droit pour infopreneur. 

Avec mon binôme de travail, nous travaillons également depuis plusieurs mois sur des formations à destination des femmes entrepreneures qui veulent lancer leur produits et services en ligne.  Bouge Ton Business nous permet d’aider encore plus de femmes à s’épanouir sur le web sans qu’elles soient freinées par la technique ou le manque d’expérience sur Internet. 

 

Qu’est-ce qui a motivé ton choix de changement de vie professionnelle ? 

Enfant, j’ai vécu un drame. Des infirmières ont été très présentes pendant cette période et m’ont beaucoup aidé à la traverser. Je me sentais donc un peu redevable de ce corps de métier. Donc, lorsque les choix d’orientation se sont fait, je n’avais qu’une idée en tête : passer le concours pour rentrer à l’IFSI et devenir infirmière. 

Être infirmière relevait plus d’une passion que d’un simple métier. Tout du moins au départ …

J’ai très vite vu que ce n’était pas le métier tant idéalisé mais cela me plaisait quand même. Je m’y donnais corps et âme, sans voir ni prendre en compte les sacrifices que cela engendre sur le plan personnel. (et émotionnel)  

Et à un moment, mon corps m’a dit STOP ! J’ai enchaîné quelques problèmes de santé qui m’ont inquiété et m’ont obligé à prendre plus soin de moi. C’est à ce moment que j’ai compris qu’il était temps de prendre soin de moi avant de prendre soin des autres. Mais surtout qu’il était temps de m’écouter. Pensant alors, que c’était à cause de l’hôpital public et des conditions de travail qui en découlent, je suis partie dans un secteur totalement différent. Je suis devenue infirmière conseil en diabète, dans le domaine de la prestation de service, dans une entreprise privée. Les conditions de travail et les missions étaient très différentes. Cependant, je ressentais toujours ce mal être. J’avais l’impression de ne pas être à ma place et de passer à côté de ma vie.

Je ne me rendais pas forcément compte du burn-out qui s’était installé depuis quelques années. Pourtant, je savais qu’il fallait agir. Je n’allais pas pouvoir continuer comme ça encore 40 ans … Mais que faire comme métier quand toute sa vie, on ne voulait faire que celui qu’on exerce ? Il allait falloir réfléchir à ce qu’on voulait faire de sa vie, faire le deuil de son rêve de petite fille et passer à l’action.

 

OFFERT,

Votre mini-cours « Trouver le business model durable & profitable qui me correspond à 100% »

 

Quel a été ton point de bascule / ton déclic ?Qu’est-ce qui t’a donné le courage de changer de vie ? Quelles ont été les étapes de ta reconversion professionnelle ?

Ma reconversion professionnelle s’est faite en deux étapes qui correspondent à deux événements de ma vie. 

1. De la prise de conscience à l’introspection

En Septembre 2019, je suis partie quelques jours, seule, dans le Sud de la France. De base, j’avais décidé de faire ce break pour me reposer et reprendre des forces. Or, ces vacances se sont avérées les plus épuisantes mais les plus salvatrices que j’ai pu vivre jusqu’à présent. C’est à ce moment-là que le déni de mon burn-out s’est envolé et que j’ai pris conscience que cela ne pouvait continuer. 

Lors de ce séjour, j’y ai laissé des tonnes de larmes, des nuits complètes d’insomnies. Mon rêve de petite fille s’envolait. Je devais faire le deuil de cette partie de ma vie … 

En revanche, je suis repartie avec l’envie de reprendre ma vie en main. Alors, oui je ne savais absolument pas quoi faire, ni comment le faire, … Mais peu importe, je savais que j’allais sortir de ce burn-out et trouver une autre voie qui me correspondait mieux. 

J’ai décidé de passer à l’action et de ne plus subir ma vie. J’ai commencé à lire des livres de développement personnel, à prendre du temps pour réfléchir.

Qui suis- je ? Qu’est-ce que je veux faire ? Qu’est-ce que je ne veux plus ? Quelle femme je voulais être ? Quels nouveaux rêves je voulais atteindre ?

J’avais besoin de savoir qui j’étais et ce que je voulais faire de ma vie personnelle. Je m’étais trop longtemps mise de côté. Il fallait que j’apprenne à me connaître et que je sache qui j’étais avant de savoir quel métier je voulais dorénavant exercer.

 

2. Du déclic à ma reconversion professionnelle 

Sur ce point, je vais être peu originale. Mais la crise sanitaire a été un véritable déclic pour moi. Et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas. 

Cela s’est passé très vite. Je pense que l’introspection que je menais depuis 6 mois m’a aidée à être prête. Le premier confinement a juste été l’interrupteur qui m’a permis de savoir où j’allais plus précisément. 

Pendant la première vague, je suis allée aider une connaissance qui avait besoin d’aide. (pour gérer entre autres les protocoles sanitaires, s’adapter aux nouvelles mesures gouvernementales et à l’évolution du virus au sein de son établissement) Autant dire, qu’à cette période, on était loin de chômer. Je devais jongler entre mon travail et cette aide qui devait être ponctuelle mais qui a duré presque 3 mois !! Et pourtant, …

C’est durant cette “première vague” que j’ai enclenché le tsunami de ma reconversion professionnelle. J’avais tellement pris de recul sur ma vie professionnelle, que je ne me sentais plus du tout concernée par mon métier. J’ai plus aidé par sens civique et par amitié que par “devoir” ou passion. Je passais donc le peu de temps libre que j’avais à appeler des conseillers pour faire des dossiers de reconversion, me renseigner sur les aides, etc. 

En parallèle de ces démarches je regardais sur Internet les différentes possibilités pour moi de me reconvertir en fonction de l’introspection que j’avais faite depuis plus de 6 mois. 

Je suis alors “par hasard” tombée sur une annonce pour des formations de rédaction web et une autre pour devenir assistante web. J’ai passé un appel découverte avec la formatrice et ça a été le déclic. La formation a démarré en Juin. 

Dans la foulée, j’ai lancé mon auto-entreprise et envoyé ma lettre de démission.  Ensuite, jusqu’à mon dernier jour officiel en tant qu’infirmière, j’ai jonglé entre mes deux fonctions. La machine était enclenchée. Plus rien ne pouvait m’arrêter.  

 

Comment te sens-tu aujourd’hui ? Dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?

Depuis ce fameux appel découverte, je me sens libérée. Même si dans l’entrepreneuriat, ce n’est pas toujours tout rose, pour rien au monde, je regrette ce choix. Je vis à 100% de mon activité d’entrepreneure depuis que j’ai démissionné de mon emploi en CDI.

Je me sens épanouie et je sens que je peux profiter de ma vie personnelle. Ma vision du futur n’est plus du tout la même. J’ai des projets plein la tête.

Enfin, tout le travail que j’ai effectué sur moi-même me sert encore au quotidien. Cela me permet notamment d’anticiper ces périodes de “down” et d’agir rapidement. Je continue à travailler sur moi pour ne jamais retomber dans le mal-être que j’ai connu toutes ces années. 

 

Si tu avais UN conseil à donner aux femmes qui aujourd’hui, ont envie de changer de métier et potentiellement voudraient se lancer dans l’entreprenariat, quel serait-il ?

Si je devais garder uniquement un conseil, ce serait celui-ci d’oser passer le cap. Dans la vie, on a rien sans rien. Si tu n’oses pas passer à l’action et prendre des risques tu ne pourras jamais aller de l’avant. 

En plus, nous avons la chance d’être dans un pays où il est possible de se reconvertir, de se former tout en bénéficiant d’aides. Donc, les risques peuvent être minorés. 

Donc si tu ne te sens pas capable ou que tu es perdue, c’est normal. On est toutes passées par là à un moment ou à un autre. Si tu n’es pas du genre à prendre des risques et te lancer en mode YOLO (comme moi), le mieux est de te faire accompagner par un professionnel. Il saura te rassurer et t’aider dans ta démarche le plus efficacement possible.

Le plus dur est de prendre conscience qu’il faut changer. Si tu as lu cet article, c’est que tu es déjà passée par cette étape. Donc, félicitations, le plus dur est derrière toi. Il ne te reste qu’à passer à l’action pour aller sur le chemin de ta nouvelle vie. 

 

Conclusion 

Ce que j’aimais le plus dans mon métier d’infirmière, c’était d’être au contact des personnes et leur apporter mon aide et mon soutien. C’est ce que j’aime encore aujourd’hui dans mon nouveau métier. Certes suite à ma reconversion infirmière, c’est différent comme approche. Mais mon objectif chaque matin, au réveil reste le même : prendre soin des autres et les accompagner au quotidien. (non pas dans leur santé mais dans leur business)

Votre JOB ne vous convient plus et vous êtes déterminée à trouver votre mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réservez dès maintenant votre séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier votre situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser votre rêve et voir si je suis la bonne personne pour vous guider.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

reconversion infirmière témoignage
reconversion infirmière témoignage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.