Angers
contact@vanessaremignon.com

Je n’aime pas vendre ! Comment changer ?

Je n’aime pas vendre ! Comment changer ?

trouver du plaisir dans la vente

« Je n’aime pas vendre « .

« Je ne sais pas vendre ».

 

Est-il possible de prendre plaisir à vendre ?

 

Ce qui freine beaucoup de personnes dans cet aspect de l’entrepreneuriat, c’est la crainte de devoir se transformer en marchands de tapis pour générer du chiffre d’affaires et donc pouvoir se rémunérer.

Moi-même, j’ai toujours martelé que je n’avais pas une âme de commerciale.

Alors comment faire pour transformer nos a priori sur la vente ? Comment se sentir à l’aise lors d’un appel de prospection ?

Dans ce nouvel épisode, je t’invite à explorer 3 pistes : 2 stratégies marketing et un changement d’état d’esprit.

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes : – SpotifyAnchor – Google Podcast 
  1. Opter pour un marketing d’attraction
  2. Développer une gamme complète d’offres (3 offres minimum et le modèle de plus en plus répandu en coaching actuellement avec Mélanie Ann Layer)
  3. La vente = une proposition de co-création (on ne force pas la main) et c’est là où nous allons entrer davantage dans l’état d’esprit à adopter pour se sentir davantage à l’aise.

Partager très régulièrement sur vos offres, vos compétences, vos connaissances. 

Le pourcentage de personnes qui vont vous découvrir et qui vont acheter tout de suite est très faible. Cela doit être de l’ordre de 3% si mes souvenirs sont bons. La plus grande majorité des personnes qui aiment ce que vous proposez et qui seront prêtes à investir, le feront dans les 18 mois.

J’ai des personnes qui me suivent depuis plusieurs années de façon très fidèle et avec qui j’ai pu avoir des échanges et qui n’ont à ce jour jamais investie chez moi. Elles feront lorsque ce sera justes pour elles ou peut-être qu’elles ne le feront jamais.

Toujours est-il qu’il est important de développer sa confiance.

La confiance que vous allez vendre. 

D’où l’importance de parler régulièrement de vos offres dans votre contenu (articles de blog, posts sur les réseaux sociaux, vidéos, podcast…). Considérez ce travail comme des graines, comme des opportunités sur lesquelles les bonnes personnes peuvent tomber.

Je ne compte plus les opportunités qui sont arrivées dans ma vie grâce à mon contenu. Et le dernier en date est mon intervention pour l’émission « C’est ma vie » sur la radio France Bleue. La responsable des programmations est tombée sur un article que j’ai écrits en 2019 !! 

Ce n’est pas la vente en elle-même qui est inconfortable. C’est l’interprétation que vous en faite qui génère chez toi des émotions désagréables.

Pour rappel, toute situation est par nature neutre. 

C’est une circonstance.

Ce qui fait que cette situation et l’expérience qui en découle sera désagréable, c’est parce que tu alimentes des pensées négatives au sujet de la vente. 

A la base de ces pensées, des croyances limitantes : « je ne suis pas légitime », « je ne sais pas vendre », « je suis nul·le », « j’ai l’impression de déranger » etc.

Que ces pensées te font ressentir des émotions désagréables comme le stress, la nervosité, le trac, la confusion etc. 

Et ce sont ses pensées désagréables qui te feront probablement rater ta vente.

Si tu changent l’histoire que tu te racontes à propos de la vente, tu changes tes résultats ou du moins, tu changes ton expérience de la vente. Car tu n’es pas responsable du choix de ton prospect. 

Ce qui importe, c’est ton bien-être au moment de la situation de vente. Et c’est ce bien-être qui te fera de toutes les façons rencontrer le succès.


Quelles pensées veux-tu alimenter au sujet de la vente ? « Je suis une personne compétente et je suis tellement honorée de pouvoir partager mon expérience, mes compétences, mes dons. »

« Quand je vends, je contribue au monde. »

« Plus je vends, plus mon impact grandit. »

« Je suis tellement honorée par le fait que cette personne ait décidé de passer 30 minutes avec moi pour me partager ce qu’elle traverse comme difficultés. »


Quelles émotions veux-tu ressentir ? La joie ? Le plaisir ? La sérénité ? L’amour ?

Le préalable à cela, c’est d’être pleinement dans la confiance de tes offres, de tes aptitudes, de tes dons et compétences.


Plus nous aurons pleinement confiance dans la transformation de ce que nous apportons, plus nous serons dans l’honneur et la joie de les proposer au monde.

Si à chaque fois, nous doutons de nous, que nous nous dénigrons, que nous ne nous sentons pas légitime, nous ne pourrons transformer notre expérience de la vente.

Plus nous nous connaissons, plus nous sommes dans notre puissance, notre leadership, plus nous faisons preuve d’intelligence émotionnelle et plus nous transformons nos expériences.

Au cours de mon expérience, j’ai très souvent raté des offres parce que je vibrais le manque. Je suis persuadée qu’au but du fil les gens le ressentaient. 

J’ai même proposé des accompagnements à des prix dérisoires pensant que les gens signeraient facilement. Grosse erreur stratégique.

Aujourd’hui, je suis totalement détachée du résultat. Et très régulièrement, je refuse des séances Clarté ou même, je laisse le soin aux gens de revenir vers moi si c’est correct pour eux. 

Avant je tenais un fichier de suivi de prospection avec  des cases « relancer dans 3 mois », « relancer dans 6 mois ».

Je ne le fais plus.

J’ai confiance.

Si ce sont les bonnes personnes pour moi, si cette co-création doit effectivement se faire, elles reviendront.

Mais mon activité étant en constante évolution, il ne faut mieux pas trop attendre. Mais ça, c’est un autre sujet.

Lorsque l’on met du coeur à l’ouvrage, lorsque l’on construit ses offres avec amour, avec conscience, avec professionnalisme et que l’on sait au fond de soi que nous pouvons changer des vies, nous sommes pleinement connecté·e·s à notre joie, à notre raison d’être.

À partir de cette espace là, nous n’avons plus de barrières psychologiques. Nous ne nous disons plus « est-ce que cela va intéresser les gens ? », « est-ce que les gens vont vraiment avoir les résultats souhaités ? », « Est-ce que les gens vont acheter ? »

Lorsque nous faisons les choses à partir d’un espace d’amour, d’abondance, cela change tout dans notre contribution.

Si nous partons d’une espace de doute, de manque, de peur, nous rencontrerons de grandes difficultés pour vendre nos services.

Je me souviens d’une mes anciennes clientes qui lors de notre dernière session, en larme, me remerciait pour notre collaboration et elle m’a dit « tu te rends compte que tu sauves des vies ». 

C’était tellement fort !!!

Change l’histoire que tu te racontes à propos de la vente, fais le choix conscient de ressentir une émotion positive, et la vente ne sera plus un frein au lancement, au développement et au déploiement de ton entreprise à impact positif.

Ton JOB ne te convient plus et tu es déterminée à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réserve dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.
👉 Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

TON MINI-COURS OFFERT

 

Créer l’entreprise à impact positif alignée sur ta mission de vie pour plus de sens, de plaisir, d’impact et d’abondance.