Angers
contact@vanessaremignon.com

Comment retrouver du sens dans sa vie professionnelle ?

Comment retrouver du sens dans sa vie professionnelle ?

Comment retrouver du sens dans sa vie professionnelle

Que l’on soit salarié d’une entreprise, dirigeant, entrepreneur ou chef d’entreprise, la perte de sens au travail peut concerner tout le monde.

Que nous dirigions une TPE ou PME, que nous travaillons pour la justice, dans les ressources humaines, le secteur social ou sanitaire ou que nous soyons au guichet d’une banque, notre travail est le reflet de la présence ou l’absence de sens dans ce que nous faisons.

La perte de sens au travail est un mal qui sévit depuis de nombreuses années maintenant, renforcé ces 2 dernières années par la pandémie liée à la Covid 19.

Mais que signifie vraiment la perte de sens au travail ? Et comment retrouver du sens ? C’est ce que nous allons aborder ici.

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes : – SpotifyAnchor – Google Podcast 

La perte de sens au travail : définition

Selon une étude réalisée par la Dares en août 2021, il existe 3 dimensions essentielles pour permettre à tout chacune de trouver du sens au travail : le sentiment d’utilité sociale, la capacité de développement en tant qu’être humain et enfin la cohérence éthique, c’est-à-dire de pouvoir agir tout en étant en accord avec ses valeurs et ses convictions morales.

 

Le besoin de sens au travail est une expression très répandue ces dernières années et qui est employée souvent de façon confuse.

« Mon travail ne fait pas sens », « j’ai perdu le sens de ce que je fais. » 

Il n’est pas rare d’entendre ou de lire ce type de propos. C’est dans l’ère du temps. Je pense que cette question de « sens au travail » est arrivée avec la génération Y et a pris de plus en plus d’ampleur avec la nouvelle génération (la génération Z).

 

Très souvent, il dénonce un écart entre les tâches quotidiennes et le niveau d’épanouissement de l’individu.

Je pense que cette question de « sens au travail » prend de l’ampleur parce que nous vivons aujourd’hui une forte période d’éveil de conscience. Les gens prennent de plus en plus conscience de l’importance de leur vie et souhaitent remettre au coeur de leur existence ce qui est essentiel à leurs yeux. 

 

Nous évoluons dans une société empreinte de l’étymologie du terme « travail » qui renvoie à la souffrance. Nous portons également en nous la croyance selon laquelle le travail est uniquement un moyen de subsister au quotidien.  D’ailleurs, il n’est pas rare de lire sur les réseaux sociaux ce genre de commentaire « il faut bien travailler pour payer ses factures » sous-entendu, je n’ai pas de temps à perdre à trouver un métier qui va me permettre de m’épanouir.

C’est très souvent l’expression du manque et de la peur.

Le sens du travail peut donc se définir à travers la définition que nous avons nous-mêmes du travail et du rapport que nous entretenons avec celui-ci. Le sens repose indéniablement sur notre propre expérience. C’est une notion très subjective.

L’organisation peut favoriser en interne l’expression de ce sentiment de « sens ». Mais je crois que c’est avant tout un cheminement personnel qui demande au préalable de s’interroger sur qui nous sommes, ce que nous désirons vraiment et comment nous pouvons être une contribution. Car lorsque l’on s’interroge sur le sens à donner à son travail, c’est qu’indéniablement on s’interroge sur le propre sens de son existence. La quête de sens mène à la quête de soi : Qui suis-je ? Quel est mon rôle sur Terre ? Quel est le but de ma vie ?

Et je suis intimement convaincue que nous ne sommes pas ici, sur Terre,  juste pour payer des factures !

Les causes de la perte de sens au travail

Cette liste n’est pas exhaustive. Mais voici les principales causes qui nous conduisent à perdre le sens au travail : 

  • L’absence de clarté sur ce que l’on veut vraiment réaliser, atteindre dans sa vie. Alors on se lève chaque matin, on se rend à son travail, on fait ce qu’il y a à faire sans réel entrain, on reçoit son salaire à la fin du mois sans soucier de son propre épanouissement ou de celui de notre entourage. On est en mode « pilote automatique » et on a la croyance que l’on doit travailler pour payer ses factures. 
  • L’épuisement, la fatigue chronique, des difficultés personnelles ou des problèmes de santé qui nous éloignent d’un réel engagement professionnel… Autrement dit, j’ai plein de soucis personnels, je n’ai donc ni le temps ni l’énergie de m’engager pleinement au sein de l’entreprise qui m’emploie.
  • L’écart entre des attentes, un idéal et la réalité du terrain. Combien de jeunes actifs se trouvent totalement en décalage entre ce qu’ils espéraient vivre une fois entrés dans la vie active et les réalités crues du monde du travail où la majorité des organisations misent encore sur un management d’autorité (et la présence de « petits chefs »), la bureaucratie et un temps de travail chronophage qui ne respecte pas notre chronobiologie.
  • Des horaires de travail non flexibles, peu d’autonomie et de liberté au sein de l’organisation,
  • Le manque de bienveillance et de tolérance vis à vis des travailleurs plus âgés quant à l’évolution des nouvelles technologies,
  • Des organisations qui mettent encore trop l’accent sur les performances et les chiffres au détriment du développement et du bien-être de l’Humain.
  • Le décalage entre le discours et l’image que l’organisation veut renvoyer au monde et la réalité au sein de son fonctionnement.

Toutes ces causes conduisent bon nombre d’entre nous à nous désengager de notre travail. Cela a un impact non négligeable sur le bon fonctionnement de l’organisation elle-même.

Besoin de sens au travail, pourquoi est-ce si important ?

Je me souviens que dans les premières années de ma carrière, je mettais un point d’honneur à dire que je séparais ma vie personnelle de ma vie professionnelle. 

Aujourd’hui, mon discours est tout autre.

 

Pourquoi ? 

Parce que nous ne formons qu’une seule et unique personne. Et indéniablement, ces 2 sphères s’entrechoquent. Il ne peut en être autrement à moins de porter un masque et faire semblant, au risque d’y perdre sa santé mentale.

En effet, soyons totalement honnêtes et transparents. Si nous sommes en train de nous séparer de notre conjoint ou de notre conjointe et que les choses ne se passent pas forcément dans la fluidité et la bienveillance, il est bien difficile d’arriver au bureau tout en joie et de faire notre travail. 

 

De même, si nous rencontrons des difficultés professionnelles, que nous sommes sous pression, une fois à la maison, il est difficile de faire comme si tout allait bien et de partager avec passion notre journée de travail en famille autour d’un bon repas.

 

Notre vie professionnelle prend notre temps et notre énergie. Elle est, plus que jamais, considérée comme une source d’épanouissement et d’accomplissement. Elle est un moyen de se sentir utile. Il est donc évident que la recherche de sens dans notre vie professionnelle ait toute son importance.

Lorsque nous ne mettons pas de sens derrière ce que nous accomplissons au quotidien, nous ne sommes pas dans notre plein potentiel. On ressent un sentiment de vide intérieur, comme s’il manquait quelque chose d’important dans notre vie.

Comment retrouver du sens dans sa vie professionnelle ?

Je vais partager ici plusieurs pistes pour vous guider.

 

1) Sortir de l’attachement

Nous avons trop tendance à nous attacher à notre statut social ou notre profession. Nous avons ainsi le sentiment de nous valoriser. Or, nous sommes bien plus qu’un statut social ou un titre professionnel. Pour remettre du sens dans sa vie professionnelle, il est important d’apprendre à valoriser notre personne dans toute sa complétude.

En quoi votre vie vaut-elle la peine d’être vécue ? Qu’est-ce qui donne du sens à votre vie ?

 

2) Développer le sentiment d’être une contribution

J’adore cette citation de Pablo Picasso « Le sens de la vie est de trouver son don, le but de la vie est de le partager ».

Cela fait sens !

Quelle influence positive aimeriez-vous avoir auprès de vos proches, vos enfants,  vos collègues, vos collaborateurs, votre communauté, la planète ? 

 

3) Réfléchir à ses valeurs personnelles

Nos valeurs sont sont les éléments les plus stables de notre personnalité : C’est le moteur qui nous fait agir et nous donne de l’énergie pour entreprendre. C’est le socle de la confiance en soi.

Je t’invite à lire mon article de blog sur le sujet, ICI

 

4) Se concentrer sur les personnes que nous accompagnons

Il n’y a rien de plus exaltant et gratifiant que d’accompagner les autres à atteindre leurs objectifs et leurs rêves.

Bien évidemment, cela peut être dans le cadre d’une activité bénévole.

Mais lorsqu’on s’appuie sur ses dons innés, ses forces, ses compétences et ses connaissances et que l’on dédie sa vie professionnelle à faire une différence dans la vie des autres, l’impact est encore plus puissant.

Donc que vous soyez entrepreneur·e, dirigeant·e ou cadre, comment pouvez-vous faire une différence dans la vie des autres à partir de votre singularité ?

 

5) Trouver un alignement personnel avec le problème qu’on résout (ou que l’on souhaite résoudre)

C’est véritablement le coeur de mon travail et c’est ce qui m’anime profondément ! C’est ce qui permet, selon moi, de trouver l’énergie et la motivation pour dépasser les difficultés et les obstacles que l’on rencontre en tant que leader, notamment lorsqu’on est indépendant·e.

Lorsque nous nous sentons investi·e·s d’une mission, lorsque nous sommes connecté·e·s à notre raison d’être et à celle de notre entreprise, nous mettons du sens dans notre vie professionnelle et nous savons au fond de nous pourquoi nous faisons ce que nous faisons.

 

6) Embrasser sa vulnérabilité

En tant que leader ou futur·e leader, nous avons souvent le sentiment que nous devons faire bonne figure en tout temps, que nous devons nous montrer fort·e·s en toute situation. On peut facilement se perdre dans la satisfaction des besoins des autres. C’est une vision obsolète du leadership. 

Aujourd’hui, la ou le leader se doit d’être ouvert et vulnérable. C’est ainsi qu’on fédère une équipe, une communauté. C’est ce qui peut permettre de clarifier et même réinitialiser les attentes des personnes avec qui vous êtes en relation aussi bien dans votre vie personnelle que professionnelle.

 

7) Réinventer son travail en ne perdant pas de vue le but de sa vie

Lorsque l’on commence à s’interroger sur le sens de notre travail, nous ne sommes pas obligé·e·s de tout envoyer valser. Les changements peuvent se faire en interne pour peu que notre environnement de travail vous plaise et qu’il s’ouvre à vos initiatives.

Je vais illustrer mes propos par un cas d’étude. L’année dernière, j’ai accompagné Anne, Directrice d’une association luttant contre la violence faite aux femmes. Au cours de notre coaching, je me suis aperçue que l’intrapreneuriat (qui est la mise en place d’une démarche d’entrepreneuriat au sein de l’entreprise) pouvait être une formidable opportunité pour elle. Cela a résonné. Elle en a parlé au sein de la Direction de la confédération. Et cela s’est concrétisé.

En redéfinissant les contours de son poste à partir de ses forces, de ces talents, de ses compétences et de ce qui la faisait vibrer, elle a pu proposer un projet qui répondait à un réel besoin au sein de son organisation.

Conclusion

Ton JOB ne te convient plus et tu es déterminée à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réserve dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.
👉 Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.