Angers
contact@vanessaremignon.com

Ikigaï, une philosophie de vie pour trouver sa raison d’être

Ikigaï, une philosophie de vie pour trouver sa raison d’être

ikigaï pour trouver sa raison d'être

L’ikigaï est une philosophie de vie qui nous vient tout droit du Japon. Composée de plusieurs sphères de vie, elle conduit tout à chacun à découvrir son essence, sa « raison de se lever le matin » ou encore « la joie d’être toujours occupé. »

Lorsque l’on découvre son Ikigaï, on est relié à sa raison d’être, à sa mission de vie. Ce qui est un gage indéniable pour vivre une vie épanouissante dans laquelle on se sent vivant et utile.

L’Occident a détourné ce concept pour l’appliquer à la vie professionnelle. En effet, surmenage, stress, burn-out, bore-out, course à la perfection caractérisent aujourd’hui le monde du travail. Et nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus nous sentir à notre juste place au travail.

En quête de sens, nous sommes à la recherche de notre véritable identité. La seule voie possible pour être pleinement alignée dans notre vie de façon globale. (au-delà de la simple sphère professionnelle)

L’Ikigaï est donc apparu comme un formidable concept pour nous guider vers une réflexion sur SOI. Il permet de répondre à cette question « QUI JE SUIS ». Nous nous la posons tous lorsque le mal-être au travail vient frapper à notre porte.

Pour te guider à découvrir ton Ikigaï, je t’invite à aller voir l’article que j’ai écrit sur le test de l’IKIGAÏ.

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes :

– Spotify

– Anchor

– Google Podcast

Qu'est-ce que l'IKIGAÏ ?

Définir sa raison d'être

Il s’agit d’un terme japonais que l’on ne peut pas traduire littéralement. C’est “la source de nos valeurs dans la vie.”

 

Si on recherche l’étymologie, nous avons la combinaison de deux termes :

Iki qui signifie « la vie« 

– Gai qui signifie « valoir la peine »

En occident, on le traduit par « la raison pour laquelle je me lève le matin » OU « raison d’être« . Mais on peut aussi la traduire par “joie d’être toujours occupé”. Il apparaît étroitement lié à l’idée d’un rôle social clairement défini, offrant ainsi une source d’identité et de sens.

Originellement, l’Ikigaï est une philosophie de vie qui, lorsqu’elle est pleinement incarnée, permet de vivre une vie plus épanouissante et plus longue. D’ailleurs, les japonais qui expriment leur ikigaï au quotidien ont une méconnaissance totale du concept très occidental de “la retraite”. 

En Occident, on a trop galvaudé ce concept pour en faire un formidable endroit où tout dans notre vie se confond. Pour que nous trouvions soudain le bonheur, un but et la réussite financière.

C’est vrai, je l’utilise comme tel dans mes accompagnements.

Mais…

 

L’Ikigai est avant tout un chemin vers soi

Tout d’abord, l’Ikigaï est avant tout un chemin vers soi. En effet, c’est un outil d’autoréflexion / un processus pour cultiver notre potentiel intérieur et rendre ainsi notre vie significative.

C’est véritablement ce pour quoi nous sommes faits et ce pour quoi nous avons une raison de nous lever le matin et d’accomplir ce qui nous nourrit. Mais aussi c’est ce qui fait sens pour nous. Trouver son ikigaï nous donne une raison d’exister, d’être acteur/actrice de notre vie.

Le découvrir, c’est le gage d’une vie plus épanouissante. (Et si on pousse la réflexion plus loin, d’un travail plus épanouissant)

Tu l’auras compris, à l’origine, c’est une philosophie de vie. Cela n’a rien à voir avec le fait de trouver sa voie professionnelle. 

C’est une façon de vivre qui comprend entre autres le fait :

  • d’avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation saine,
  • d’agir en cohérence avec nos valeurs,
  • d’avoir une activité de bénévole,
  • avoir un sens à ce que l’on accomplit
  • et être dans le flow des taches

 

Être dans le flow des tâches tel que décrit le psychologue hongro-américain Mihaly Csikszentmihalyi dans ses trvaux c’est cet état dans lequel nous sommes plongé.es lorsque nous faisons une tache qui semble importante et qui rend l’environnement inexistant tout en prenant du plaisir à accomplir ce que nous faisons.  

C’est ce qui permet à une majorité de japonais vivant sur l’Ile d’Okinawa d’être des supercentenaires !

Mais l’île d’Okinawa n’est pas la seule !

Dan BUETTNER, journaliste au National Geographic  et auteur à succès du New York Times, a parcouru le monde et a répertorié des zones géographiques où la population comprend le plus de centenaires. 

Les gens vivent longtemps et en bonne santé. Mais ils se sentent également vivants et utiles.

 

Que signifie trouver son Ikigaï ?

L’ikigaï ou « la raison pour laquelle je me lève le matin » peut se résumer à une capacité à introduire dans son quotidien des petites choses qui nous font plaisir et ce, dès le réveil !

Imagine, au petit matin, prendre un petit déjeuner copieux et gourmand. Ou entrouvrir tes volets et observer la nature se réveiller et entendre le chant des oiseaux …

Ou encore, imagine, dès ton lever, réveiller ton bébé et voir son sourire radieux se proposer à toi.

Mais cela peut être aussi quelque chose de beaucoup plus grand. Par exemple,  trouver des investisseurs ou lever des fonds pour construire une école au Mali.

Aujourd’hui, nous vivons dans une société morose, négative où le stress et l’anxiété sont monnaie courante.

Trouver son ikigaï, c’est se doter d’une boussole interne. Il nous permet de créer une vie qui nous apporte satisfaction, accomplissement et épanouissement. 

Donner du sens à notre vie est aujourd’hui vital.

Que tu sois aujourd’hui salariée et que tu t’interroges sur la suite à donner à ta vie pro ou que tu sois entrepreneure un peu perdue dans ton entreprise, l’ikigaï est un formidable outil d’alignement et de réalignement pour ceux qui se sentent perdues.

Le sens de la vie est de trouver son don, le but de la vie est de le partager.

Pablo Picasso 

 

Comment trouver sa voie professionnelle grâce à cet outil d'alignement personnel ?

En occident, nous avons donc détourné ce concept de l’Ikigaï pour guider les individus à construire une vie professionnelle. Une vie professionnelle qui fasse sens pour soi, qui nous permette d’exprimer nos dons et d’agir pour une cause qui nous dépasse. 

Découvrir son ikigaï peut être long et fastidieux. Ce n’est pas une évidence.

Certaines personnes l’ont trouvé. D’autres la cherchent encore. Cela demande un vrai travail d’introspection

Dans un premier temps, cela demande de nous défaire du mode pilote automatique et des schémas comportementaux répétitifs qui nous enferment dans une vie qui ne nous correspond pas.

C’est aussi s’autoriser à aller à la rencontre de soi et s’autoriser à sortir du moule.

Or, ce qui nous empêche bien souvent d’exprimer pleinement qui nous sommes, c’est la peur du regard et la peur du jugement des autres. 

Enfin, il est important de voir l’Ikigaï  comme une dévotion à ce que l’on aime. C’est un effort vers la maîtrise et l’accomplissement. Un voyage sans fin qui apporte également un sentiment d’accomplissement.

 

Quelques exemples d’Ikigaï

Le mien est d’acquérir des connaissances et une expertise pour transmettre mon savoir aux personnes qui désirent trouver leur juste place dans la société. Mon talent inné est de cerner les gens au-delà de l’apparence, de pénétrer leur personnalité. Je suis née pour poser des questions… Le coaching est donc moi l’outil qui me correspond à 100%.

Mais cela peut être aussi :

  • lier sa passion pour les chevaux et sa compétence à fédérer autour de valeurs ou d’un projet en créant une fondation ou une association pour la défense des chevaux sauvages en Australie.

  • lier son appétence pour le beau, le fait main, le travail minutieux et le désir profond d’oeuvrer dans le domaine de l’écologie en créant une marque de vêtements éthiques et éco-responsable.

 

Comment faire pour découvrir son Ikigaï ?

L’Ikigaï tel qu’on le conçoit en occident se trouve à l’intersection de 4 domaines. Il est donc indispensable de les remplir tous. On les retrouve dans le diagramme de Marc Winn

 Les 4 grands domaines sont :
  • Passion = ce que vous aimez

  • Vocation = dans quoi vous excellez

  • Mission = ce dont le monde a besoin

  • Profession = ce pour quoi vous pouvez être payé

Si tu ne sais pas à quoi cela ressemble, je t’invite à aller voir l’article que j’ai fait sur le sujet. Il t’aidera à trouver ton Ikigaï.

Pour finir, connecte les différents domaines. Ton Ikigaï se trouve au centre. 

 

Conclusion

Alors pour conclure si tu souhaites aller plus loin, commencer ce travail d’autoréflexion à la rencontre de qui tu es, je t’invite à rejoindre lire l’article sur le sujet.

Dis moi également en commentaires si tu connaissais l’ikigaï avant de lire mon article et si tu connais ta raison d’être. Je te lirai avec plaisir.  

Ton JOB ne te convient plus et tu es déterminée à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réserve dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.

👉 Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.