Angers
contact@vanessaremignon.com

Comment faire face à la critique sur les réseaux sociaux ?

Comment faire face à la critique sur les réseaux sociaux ?

Comment gérer la critique ?

Comment gérer la critique dans le business ? Comment réagir lorsqu’on se retrouve face à une critique notamment sur Internet, à la vue de tous et toutes ? 

La critique est déplaisante… sur le coup. Mais elle peut avoir de nombreux positifs si l’on sait réagir positivement.

Lorsqu’on décide de se lancer dans l’entrepreneuriat, il est indispensable de se rendre visible. Il faut alors communiquer.

Cela implique de se montrer et de partager son message, ce qui compte le plus à nos yeux.

Le fait même de se montrer au monde peut réveiller de (très) nombreuses peurs, notamment celle d’être critiqué·e. 

Et cela est d’autant plus vrai lorsqu’on décide d’oeuvrer en ligne et donc sur les réseaux sociaux. 

Internet est un monde impitoyable où se côtoie le meilleur comme le pire. Bienvenue dans ce monde moderne où la critique et la négativité sont reines ! 

Il est donc indispensable de développer certaines compétences.

Disponible également sur l’une des plateformes suivantes : – SpotifyAnchor – Google Podcast 

Qu’est-ce qu’on entend par critique ?

Selon le dictionnaire Larousse, une critique est un « Examen détaillé visant à établir la vérité, l’authenticité de quelque chose. »

Elle peut prendre la forme d’un commentaire, d’un jugement, d’une insulte ou même d’une remarque déplacée (qui pourrait ne rien à voir avec le sujet…).

Cela génère chez nous, bien évidemment, une émotion désagréable. Et cela peut même réveiller chez nous certaines blessures émotionnelles ou peur.

Il est donc important de savoir comment gérer la critique pour ne pas perdre en estime personnelle et en confiance.

Il existe deux types de critiques. Apprendre à les différencier va nous être d’une grande aide.

Critiques méprisantes et critiques constructives

Les deux critiques, bien évidemment, vont nous challenger. Car elles vont nous conduire à remettre en question nos compétences, notre confiance en soi, notre valeur… 

Mais c’est la façon dont elles sont amenées qui nous permet de les distinguer.

Tout d’abord, il y a :

Les critiques méprisantes, haineuses. Elles sont généralement exprimées par des personnes qui cherchent à blesser. C’est souvent l’expression d’un manque de discernement ou de réflexion.

Pour celles-ci, il est important de passer outre. Surtout ne gaspillons pas notre précieux temps et notre énergie avec ça.

Gabrielle BERNSTEIN, dans son ouvrage « Des miracles maintenant » préconise simplement de supprimer le commentaire et de pardonner. En effet, répondre à ce genre de commentaire négatif c’est alimenter la négativité. 

Je suis assez d’accord.

Les personnes qui mettent de l’énergie à critiquer de façon violente d’autres personnes ne sont que des personnes en souffrance, incapables de faire face à leur propre douleur.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu cette capacité à voir au-delà de l’apparence. Face à la haine, la médisance, je sais au fond de moi que cette personne exprime simplement ses propres blessures émotionnelles, ses traumas, son système de croyances.

Je t’invite vraiment à ne pas considérer de façon littérale les mots exprimés et d’aller au-delà. 

Car les mots employés n’ont rien à voir avec toi.

D’être dans la compassion de cette personne qui, malheureusement pour elle, gaspille son énergie et son temps pour faire du mal parce qu’inconsciemment ou consciemment, elle exprime simplement son propre mal-être.

C’est même prendre la voie du pardon.

Ce qui n’est pas forcément évidemment pour tout le monde car le commentaire négatif a pu réveiller en nous une blessure… une blessure profonde. Dans ce cas, pardonner peut être vraiment compliquer.

Il suffit alors simplement d’exprimer le souhait de pouvoir pardonner… un jour. 

Le pardon permet d’évacuer la colère et la rancoeur.

D’ailleurs, exprimer le pardon  est une des clés de l’intelligence émotionnelle.  Apprendre à pardonner aux autres (et à soi) permet de se libérer de blocages émotionnels. 

En effet, si tu ressasses tout le temps ce commentaire désobligeant, tu vas garder à l’intérieur de toi toutes les émotions désagréables en lien avec cet événement, ce qui va créer un trauma. Car notre corps garde TOUT en mémoire. 

Le fait de pardonner nous libère de cela.

Bon tu l’auras compris, face à une critique cinglante, on se rappelle que la personne qui a besoin d’aide, ce n’est pas nous mais bien l’auteur ou l’autrice de la critique.

2) Ensuite, il y a les critiques que je peux appeler « constructives » qui invitent au débat, peut être à la remise en question. Car personne n’est infaillible quant à l’erreur. 

Par ailleurs, nous avons tous et toutes nos propres opinions et convictions. Et il est normal de ne pas être d’accord avec tout le monde. Et inversement. Toute le monde n’est pas forcément ok avec notre vision du monde ou ce que nous désirons lui apporter.

Si une personne exprime son désaccord sur ce que nous partageons ou pointe du doigt une erreur, une incohérence, prenons le comme un moment d’échange entre deux individus, adultes, qui ne se rejoignent pas sur un point.

Prenons le comme une invitation à nous améliorer.

Il sera alors important de ne pas répondre à chaud. Car nous pourrions être emporté par nos émotions. Or, nos émotions n’ont pas à contrôler notre vie.

Il est possible de rédiger à chaud la réponse qui te viendrait immédiatement. Mais il ne faut pas l’envoyer. Passer un temps, tu pourras la relire et la valider ou la modifier. 

Agir sur le coup de la colère ne donne jamais rien de bon.

Si nous restons dans la négativité, nous réduisons notre estime personnelle, nous ressentons du stress et de la rancoeur.

Ce n’est clairement pas sain.

Par ailleurs, j’aimerais souligner que nous ne sommes pas là pour convaincre qui que se soit. En revanche, plus nous partagerons notre message avec conviction et passion, plus nous planterons des graines, plus nous susciterons de prises de conscience, réveillerons des petites lumières.

Si toutefois, on se sent vraiment challengé·e, c’est qu’il y a quelque chose à regarder à l’intérieur de soi.

Agir positivement à la critique

Notre succès personnel et professionnel dépend de notre capacité à accepter les critiques. Je sais, c’est plus facile à dire et à écrire !

J’aimerais ici te partager un extrait du discours le plus connu de Théodore Roosevelt.

« Ce n’est pas le critique qui est digne d’estime, ni celui qui montre comment l’homme fort a trébuché ou comment l’homme d’action aurait pu mieux faire. Tout le mérite appartient à celui qui descend vraiment dans l’arène, dont le visage est couvert de sueur, de poussière et de sang, qui se bat vaillamment, qui se trompe, qui échoue encore et encore – car il n’y a pas d’effort sans erreur et échec -, mais qui fait son maximum pour progresser, qui est très enthousiaste, qui se consacre à une noble cause, qui au mieux connaîtra in fine le triomphe d’une grande réalisation et qui, s’il échoue après avoir tout osé, saura que sa place n’a jamais été parmi les âmes froides et timorées qui ne connaissent ni la victoire ni l’échec”.» 

En tant qu’être humain, nous faisons des erreurs.

Normal. Après tout, nous ne sommes que des êtres humains.

Il est donc important de ne pas prendre la critique pour soi. Les mots utilisés par nos détracteurs n’ont rien à voir avec nous. Ne le prenons pas personnellement. 

Apprenons plutôt à tirer des leçons de ces critiques.

Prenons ces critiques constructives (les autres, nous les effaçons !) comme un moyen de nous améliorer et non comme une excuse pour douter de notre valeur, de nos aptitudes ou de nos compétences.

Apprenons à voir le positif dans chaque chose. C’est ce qui nous tire vers le haut. C’est ce qui fait de nous de meilleurs êtres humains.

Alors ne soyons pas intimidé ou même paralysé par les critiques éventuelles. Ce qui importe, c’est la valeur que nous apportons au monde, c’est notre impact. 

Tu l’auras très certainement compris, mais faire preuve d’intelligence émotionnelle est essentielle. 

Il sera important de ne pas répondre à froid et d’être ainsi emporté par la colère. Cela n’apporte jamais rien de bon.

Ton JOB ne te convient plus et tu es déterminée à trouver ta mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réserve dès maintenant ta séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier ta situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser ton rêve et voir si je suis la bonne personne pour te guider.

👉  Clique ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

TON MINI-COURS OFFERT

 

Créer l’entreprise à impact positif alignée sur ta mission de vie pour plus de sens, de plaisir, d’impact et d’abondance.