Angers
contact@vanessaremignon.com

Entrepreneure et salariée, le parcours de Tsiky

Créer une entreprise alignée avec sa raison d'être

Entrepreneure et salariée, le parcours de Tsiky

Le parcours de Tsiky, fondatrice de Stellagraphy

Je suis allée à la rencontre de Tsiky, la fondatrice de Stellagraphy, une maman audacieuse qui a lancé son activité entrepreneuriale en parallèle de son JOB salarié à temps plein.

Bonjour Tsiky, qui es-tu ?

Je suis la maman d’un petit garçon de 11 ans et je suis à la fois, entrepreneure et salariée. En parallèle de mon emploi à temps plein dans un service social au sein d’un organisme communal, j’ai créé Stellagraphy qui aide les femmes sensibles à exprimer leur personnalité avec leur tenue vestimentaire afin qu’elles s’épanouissent.

C’est un peu ma propre histoire.

Pourquoi vouloir créer ton entreprise et amorcer un changement de vie professionnelle ?

Je ne me suis pas dit que j’allais créer mon entreprise. J’ai commencé à me sentir à l’étroit à mon travail. J’ai l’impression que je fais toujours la même chose, que mon expansion est très limitée. J’avais besoin de trouver quelque chose qui me redonne vie, qui m’enlève cet ennui. Alors, je me suis intéressée à l’analyse de couleurs. C’est devenu rapidement une passion et j’ai ressenti le besoin de partager dessus. J’ai donc créé cette entreprise pour partager ma passion parce que je ne peux garder pour moi ce que j’ai découvert. 

Mini-court OFFERT « Le business model qui me correspond à 100% »

Comment en es-tu venue à t’intéresser à l’analyse des couleurs ? Comment l’as-tu découvert ?

En fait, j’ai toujours été intriguée par une question : qu’est-ce qui fait qu’une personne va adresser la parole à un inconnu ou pas ? Et l’image tient énormément de place dans l’épanouissement puisque c’est le début de la communication. L’image est quelque chose de très instinctive. Une grande partie de notre épanouissement repose sur le corps donc sur l’image aussi. Cela ne peut pas être laissé au hasard.  Il faut donc une stratégie, une certaine guidance pour cela. 

Quelles ont été les étapes de la création et du lancement de Stellagraphy ?

Lorsque j’ai commencé à réfléchir à la façon dont je pouvais vendre mon savoir-faire, l’aspect financier et le fait de vendre ont été, au départ, une telle pression pour moi qu’à un moment donné j’ai tout stoppé. Mais force est de constater que le lendemain j’étais encore en train d’écrire un article de blog sur les couleurs.

Je me suis donc dit qu’il fallait que je trouve un moyen de créer mon entreprise en enlevant cette fameuse pression financière. C’est pourquoi, j’ai décidé de me lancer en parallèle de mon emploi actuel. Je me suis lancée, au début, toute seule. Je me suis demandée comment je pouvais trouver des clientes, quels tarifs je devais proposer, comment je devais vendre… Je me suis lancée, un peu, naïvement. Mais je n’aime pas la vente agressive. En réalité, je ne m’y connais rien en vente, ma pression vient de là. Vendre, ce n’est pas moi. J’ai donc décidé d’investir auprès d’une coach pour travailler un marketing authentique, établir ma communication et commencer à vendre.

Une fois que j’aurai des clientes de façon régulière, je pourrai quitter mon emploi salarié.

Donc en journée, je travaille en tant que salariée et le soir et les week-end, je deviens conseillère en image.

Comment arrives-tu concilier ton emploi à temps plein, ton activité d’entrepreneure et ta vie familiale puisque tu es la maman d’un petit garçon de 11 ans ?

En fait, tout est possible ! Nous avons 24 heures dans une journée. Je suis quelqu’un qui dort beaucoup car j’ai besoin d’énormément de sommeil, environ 10h. Il me reste donc 14h. Pendant ce temps là, il y a des créneaux horaire où je suis salariée, d’autres où je suis maman et d’autres où je peux être seule et faire ce que je veux faire. 

Dans tout ce que je fais, je suis dans la fluidité, pas dans la pression. 

Chaque jour, je récupère mon fils à 17h. Lorsqu’il est à ses activités sportives, je travaille à mon entreprise. Donc pendant que je l’attends sur le terrain, je sais que j’ai 2 heures pour travailler. 

Le matin, je me lève tôt et je suis de nouveau entrepreneure. Ensuite, je réveille le reste de  la famille et je prépare le petit-déjeuner.

En fait, chaque heure est compartimentée. Quand je suis dans mon rôle de maman, j’y suis. Quand je suis entrepreneure, je suis pleinement présente à ce que je fais.

salariée à temps plein et entrepreneure, l'histoire de Tsiky

Aujourd'hui, dans quel état d'esprit es-tu ?

Aujourd’hui, je me sens plus entrepreneure car c’est ce qui m’anime le plus. Je fais ce qu’il y a faire, à mettre en place pour que mon entreprise décolle.

Je pense qu’il faut vraiment se laisser aller, s’abandonner sans pour autant abandonner. Dans le sens où je fais ce quel y a à faire mais après, le résultat ne dépend pas de moi. Ce qui est important, c’est de faire mes petits pas. Se détacher du résultat enlève la pression et du coup, cela devient un jeu. De toutes les façons, si je veux que cela fonctionne, je dois le faire, avec ou sans pression. Je préfère alors m’enlever toutes pressions. 

Comment tu te sens par rapport à l’avenir ?

Bien. Je me laisse portée par les actions que je mets en place. Je ne me suis pas fixée une échéance ou une date pour quitter définitivement le salariat et vivre de mon entreprise. Les seules dates que je me fixe sont celles de mes ateliers et de mes prochains pas. J’ai vraiment appris à lâcher prise. Je fais mon maximum. Je ne veux me mettre aucune pression. 

Quels conseils donnerais-tu aux femmes qui aujourd’hui s’ennuient dans leur métier et qui aimeraient se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Il est important de s’écouter. La vie est un très grand cadeau qu’il faut découvrir à travers l’écoute de soi. Se lancer est un saut : un saut ne se fait jamais sur des roulettes. Et à partir du moment où l’on devient entrepreneure, c’est tout un développement personnel qui se propose à nous. On grandit avec son entreprise. Entreprendre, c’est vraiment un retour vers soi. L’ennui est un signal d’alarme qui nous indique qu’il y a une grande partie de nous-même qui est perdue. Il faut alors la retrouver. 

Et si nous ne sommes pas adeptes du grand saut, il faut y aller par petits pas. Mais tous les jours, avancer, poser une action. Vraiment. Chaque jour, avancer.

Votre JOB ne vous convient plus et vous êtes déterminée à trouver votre mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réservez dès maintenant votre séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier votre situation et définir les toutes premières actions pour concrétiser votre rêve.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.