Angers
contact@vanessaremignon.com

7 façons de rester motivée dans un JOB qu’on n’aime pas

Créer une entreprise alignée avec sa raison d'être

7 façons de rester motivée dans un JOB qu’on n’aime pas

7 façons de retrouver de la motivation lorsque 'l'on ne supporte plus son JOB

Comment se motiver au travail lorsque son métier ne convient plus ? Comment trouver la force de se lever le matin pour aller travailler ? Lorsque le mal-être se fait sentir, il pourrait être simple de donner sa démission et d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Sauf que les choses ne sont pas aussi simples.

Je suis restée plusieurs mois dans un job qui ne convenait plus, à être en mode métro-boulot-dodo. Pourquoi ? Parce que j’étais dans une jolie prison dorée : des repères, un salaire confortable qui tombait à la fin de chaque mois, une bonne ambiance de travail, une équipe formidable, des avantages etc.

Malgré tout, cela ne suffit pas à s’accomplir en tant qu’individu. 

Comment renouer avec la motivation lorsqu’on a le sentiment d’être coincée dans sa vie professionnelle ? Je partage avec vous 7 façons de rester motivée dans un JOB qu’on n’aime plus en attendant de construire un avenir plus en accord avec ses valeurs  ses ambitions, ses besoins et sa personnalité.

I) Comprendre ce qui nous arrive

Lorsque la motivation et le plaisir ne sont plus au rendez-vous, c’est qu’il y a des ajustements à faire. Mais lesquels ? D’où vient ce besoin d’apporter un changement, même radical soit-il ?

Se poser les bonnes questions est la première chose à faire. Avant toute action, vous devez poser un diagnostic. Logique.

Vous devez oser aller à la racine du mal pour comprendre, même si c’est inconfortable.

Parfois, on en vient à prendre des décisions extrêmes alors même que quelques ajustements seraient suffisants. Tout n’est pas à jeter aux oubliettes. Repérez avec précision ce qui vous amène aujourd’hui à ne plus être motivée et trouver une ou plusieurs solutions à votre problème.

II) Identifier ses forces et faire en sorte de s’appuyer dessus au quotidien pour se motiver

Nous possédons tous des forces de caractère, ces traits de notre personnalité qui nous caractérisent. 

Lorsque l’on en a conscience, on a davantage confiance en ses capacités. Elles sont pour nous des composantes positives de notre personnalité. Et dans une société et une psychologie historiquement axées sur nos faiblesses, il est intéressant de mettre le focus sur nos points forts afin de mieux comprendre nos modes de fonctionnement. C’est le postulat de la psychologie positive.

Ainsi, lorsque l’on mise sur ses forces, cela demande moins d’énergie, moins d’effort que si l’on s’évertuait à rendre nos faiblesses moins handicapantes. 

Pour vous aider à identifier vos forces de caractères et à miser dessus pour rendre votre quotidien au travail plus supportable, je vous invite à lire l’article suivant : Identifier ses forces pour en tirer des bénéfices au quotidien.

III) Développer de nouvelles compétences

Lorsque l’on se sent coincée dans une vie professionnelle, que la motivation n’est plus au rendez-vous, acquérir de nouvelles connaissances et compétences est souvent une bouffée d’oxygène. 

Ainsi demandez-vous ce qui vous intéresse aujourd’hui. Qu’aimeriez-vous apprendre ou perfectionner ou enrichir ? Rapprochez-vous des personnes du service des Ressources Humaines ou de la Formation de votre entreprise et voyez ce qu’il est possible de faire pour vous. 

Si vous arrivez au moment de l’année où les fonds destinés à la formation sont déjà tous attribués, regardez ce qu’il est possible de faire gratuitement ou à moindre coût, en dehors de votre entreprise. Aujourd’hui, avec le digital, vous avez accès à un grand nombre de MOOC (Massive Open Online Course), des cours en ligne ouverts à tous. Vous pouvez donc vous former facilement. 

Voici les plus connus :

Udemy

Coursera

OpenClassroom

Avec ces formations en ligne, vous avez la possibilité d’obtenir des certifications, un vrai sésame pour vos ambitions futures.

 

7 façons de rester motivée dans un travail qu'on ne supporte plus

IV) Laisser le travail derrière soi une fois la journée terminée

Pas toujours évident, je le conçois, il est pourtant essentiel de laisser le travail… au travail.

Autant que faire se peut, je vous invite à ne pas ramener votre stress ou votre négativité chez vous, surtout si vous êtes en couple ou si vous avez une famille.

Lorsque l’on est parent, qu’on le veuille ou non (et qu’on l’accepte ou non, d’ailleurs), on a un rôle modèle vis à vis de nos enfants. Il est inutile à mon sens de leur montrer que le travail est une source de mal-être.

Bien  contraire, il est temps de montrer que le travail peut-être (et doit-être) une source de plaisir et d’accomplissement personnel pour chacun.

V) S’entourer de personnes positives et inspirantes

Vos collègues font dans la positive attitude ou dans le ruminement ? 

Si vous travaillez dans un flex office, faites-en sorte de vous installer à côté des personnes qui n’auront pas le don de mettre votre moral dans les chaussettes !

Pour le bien de votre santé mentale et de votre motivation, en l’occurrence, il est important de s’entourer de personnes optimistes, de femmes et d’hommes qui vont vous tirer vers le haut, vous encourager, vous donner l’impulsion d’accomplir votre travail au quotidien même si votre place est très probablement ailleurs.

A défaut, je vous invite à le faire en dehors de votre vie professionnelle. Engagez-vous dans une vie personnelle et sociale positive et agréable.

VI) Changer ses paradigmes

Il existe un précepte dont vous devez absolument faire vôtre : vos pensées créent votre réalité.

Toute situation ou tout contexte est, dans l’absolu, neutre. C’est un fait. POINT. 

Ce qui fait qu’il vous impacte d’une certaine façon, c’est parce que vous interprétez le fait en fonction de vos croyances.

Vous croisez votre BOSS dans le couloir. Vous lui dites bonjour. Il ne répond pas.

C’est un fait.

Peut-être allez-vous vous dire « mince, j’ai fait quelque chose de mal » ou « Mon patron m’ignore totalement. » ou encore, « franchement, quelle impolitesse. Ras-le-bol de bosser pour des gens comme ça. »

Vous voyez ?

Des présuppositions, des jugements et des interprétations.

Or, la réalité pour votre collègue de bureau pourra être totalement différente. Dans la même situation, elle pourrait se dire « ce matin, à la radio, ils ont parlé d’une nouvelle augmentation record du prix du coton biologique. Cela va encore augmenter les coûts de notre production. Notre patron doit être bien préoccupé par cette situation pour ne pas m’avoir dit bonjour. »

Changer votre façon de voir le monde vous permettra d’avoir des pensées différentes. Vous avez la possibilité de changer vos pensées pour poser des actes différents (car vos pensées sont à l’origine de vos actions et inactions) c’est-à-dire des actes qui auront un impact positif sur votre santé et non le contraire.

Au quotidien, nous nous racontons des « histoires » sur des faits, qui par principe, sont neutres. Je vous invite donc, dès aujourd’hui à être attentive à vos pensées, à votre discours intérieur. Notez-les dans un carnet. Puis demandez-vous si une autre personne dans la même situation que vous aurait les mêmes pensées. Probablement que non. 

Ensuite, identifiez les pensées que vous aimeriez avoir à la place. Comment vous vous sentez lorsque vous vous imaginez avoir ses nouvelles pensées ? Mieux ? Certainement ! Alors faites-en sorte d’ancrer cette nouvelle façon de voir le monde.

VII) Identifier ce pour quoi l’on est fait

Ce sera peut-être la conséquence de votre introspection, qui sait !

Mais si votre métier ne vous convient plus, si vous ne vous épanouissez plus et que vous avez cette sensation très forte de ne pas être à votre juste place, de finir vos journées de travail en vous demandant si vous avez vraiment apporter de la valeur (et que votre réponse est « non »), alors il est temps de partir à la quête de votre raison d’être.

Le manque de sens dans notre vie professionnelle est une des principales raisons à notre démotivation : Quelle est la finalité de mon JOB ? Quel est le sens de cette tâche ?

Et puis, lorsque l’on vit une crise professionnelle, on est inéluctablement amenée à se poser des questions plus existentielles : Qui suis-je ? Quel est mon rôle sur cette Terre ? Pourquoi suis-je faite ?

Lorsque vous avez identifié votre voie professionnelle, planifiez votre avenir. En vous projetant à 6 mois, 1 an ou 2 ans, vous avez une perspective d’évolution qui vous enthousiasme alors. Vous avez un cap qui vous donne de l’énergie de supporter ce travail qui ne vous convient plus le temps que votre nouveau projet professionnel prenne forme.

Dès lors que les choses sont claires, ce dont vous avez ensuite besoin, c’est d’un plan d’action. 

Et pour ne pas perdre de vue ce nouvel avenir qui vous enthousiasmera à nouveau, vous pouvez vous amusez à créer un vision board ou à noter dans un joli carnet votre projet et à prendre le soin de le relire très fréquemment.

Peut-être l’occasion pour vous de démarrer votre entreprise en parallèle de votre JOB ?

Votre JOB ne vous convient plus et vous êtes déterminée à trouver votre mission de vie et créer une entreprise à impact positif ? Réservez dès maintenant votre séance clarté offerte afin que nous puissions clarifier votre situation, définir les toutes premières actions pour concrétiser votre rêve et voir si je suis la bonne personne pour vous guider.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté, des femmes et des hommes audacieux et déterminés à contribuer et apporter de la valeur pour rendre notre monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini-cours OFFERT

VOTRE MINI-COURS OFFERT

Le business model durable et rentable qui vous correspond à 100% et qui vous permet d’avoir un impact positif.